EnglishFrenchGerman

Maroc : le Niger invité au Salon International de l’Artisanat, MINYADINA

salon artisanal du Maroc photo1

La ministre nigérienne du tourisme et de l’artisanat et le ministre marocain des Affaires Générales et de la Gouvernance, Mohamed Louafa ont inauguré ce mercredi 02 décembre à Casablanca la troisième édition du salon international de l’artisanat Minyadina.

La ministre nigérienne du tourisme et de l’artisanat, Mme Yahaya Baare Haoua Abdou accompagnée d’une délégation nigérienne, dont le  directeur général de l'artisanat au Niger, Kadri Attawel Aboubakar a pris part à la troisième édition du Salon International de l’Artisanat MINYADINA à Casablanca au Maroc.  Cette édition du salon Minyadina a connu la participation de 11 pays et de 124 exposants, avec des stands répartis sur une superficie de 5000 m².

Au niveau de l’exposition, le Niger est présent à travers un stand qui résume la diversité des produits artisanaux du pays exposés au public marocain. Le déplacement de la ministre nigérienne au Maroc comporte un certain nombre de visites dont celle de la Maison de l’Artisan à Casablanca.

Coopération fructueuse dans l’Artisanat

Cette visite de la ministre Yahaya Baare Haoua Abdou rentre dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Niger et le Maroc. Rappelons que lors de la 9ème édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) tenue en Octobre dernier à Niamey, le Maroc représenté par la ministre marocaine de l'Artisanat et de l'économie sociale et solidaire, Fatima Marouane était l’invitée l’honneur. Le Niger et le Maroc entretiennent une bonne coopération dans le domaine de l’artisanat. En marge du SAFEM une convention avait été signée à Niamey pour donner une nouvelle impulsion à cette relation entre les deux pays.

La coopération entre les deux pays pourrait servir de tremplin pour développer le secteur de l’artisanat.  Le Niger a un bon savoir-faire dans le domaine artisanal et dispose d’un grand potentiel dans la bijouterie argentée, les Cuirs et peaux, la poterie, le textile, le bois.  D’ailleurs, certains artisans nigériens exportent leurs produits au Maroc, notamment pour la bijouterie et les objets en cuir. Parmi la diversité de l’artisanat nigérien, on peut citer les 21 croix du Niger dont la plus célèbre est la « croix d’Agadez » (Chaque croix est le symbole d'une ville ou  une tribu du pays).

De l’autre côté, on peut dire que le Maroc dispose du matériel moderne pour fabriquer de meilleurs produits, un bon savoir-faire dans la promotion et la valorisation des produits artisanaux, mais aussi de nombreux centres de formation dédiés à l’artisanat. Les marocains excellent dans la fabrication de produits artisanaux tels que les huiles (à base d’olive, d’argan), les produits cosmétiques artisanaux (huiles, savons, crèmes,…), les objets décoratifs, la chaussure, les vêtements, produits en fer forgé,  produits à base de cuir, etc. autres matières.

Le secteur de l'artisanat occupe une place importante dans  l'économie marocaine. L’artisanat est le deuxième employeur après l'agriculture et emploie près de 20 % de la population active. Le chiffre d'affaire du secteur atteint 17,7 milliards de dirhams (1,5 milliard d'euros) en 2012, et représente 9% au PIB du pays.  Selon la vision 2015 pour le développement de l’artisanat definie par le gouvernement marocain, sur la période 2006-2015 un certain nombre d’objectifs chiffrés devraient etre atteints notamment : multiplier par 10 les exportations formelles; créer 115 000 emplois additionnels; atteindre 60 000 lauréats de la formation professionnelle.