EnglishFrenchGerman

Groupe Shôga

groupe_sogha.jpg

Sogha a présenté son premier album, le 18 mai 2004 à la MJC Diado Sékou de Niamey. 
"Aïr Ténéré" comporte douze titres, produit par le Ministère de la Culture. Il a été enregistré au Mali au studio Yelen du Maestro Boncana Maïga.
On se souvient de la polemique qui avait suivit la création du groupe en 2004 pour les cinquième jeux de la francophonies qui s'étaient déroulés au Niger. Sogha, troupe gouvernementale, surement, puisque c'est lui qui a financé l'album. Sogha, groupe nigérien, assurément! Le patrimoine culturel et artistique du Niger est riche et varié et Sogha en est l'image. Sogha "Beau" en langue zarma est due non seulement à la beauté des compositions mais aussi à celle des arrangements musicaux et des tenues vestimentaires de ce groupe. Le groupe Sogha est constitué de neuf musiciens et de instrumentalistes trois chanteuses. Il ne se réclame d'aucune localité, puisqu'il regroupe en son sein des éléments venus de plusieurs régions de notre pays.

En outre, ses membres sont des valeurs artistiques et musicales sures ayant déjà fait leur preuve dans d'autres groupes. Ainsi Abdou Seydou né à Maradi, instrumentaliste guitare basse était le créateur du groupe "Le Tropic Band". Il a aussi joué dans l'orchestre Zaman Lafiya et l'orchestre Tamayé du Gourma (B.Faso), puis dans le célèbre Goumbé Star de Mali Yaro. Melle Ali Soumaïla Aïchatou dite "Dan Kwali" née à Tahoua, (chanteuse) a évolué dans l'orchestre de l'Université de Niamey "Les Camarades du Campus", Fati Halidou née à Niamey chanteuse, a évolué dans la troupe Shawa, Issaka Maazou né à Niamey, instrumentaliste - Kuntigui a joué dans le groupe néo-traditionnel de Bagué Roucky, puis l'orchestre Lambi Lanfi et le groupe Mamar Kassey de Yacouba Moumoui danké-dankéQuant à Mahaman Laouali dit "l'Homme" né à Maradi, instrumentaliste guitare solo, il a joué dans l'orchestre des FAN et dispense des cours de musique au Centre de Formation et de Promotion Musicale (CFPM-Taya) de Niamey ; il est le chef du groupe Sogha. Il y a Nana Mallam Garba née à Agadez, chanteuse ; elle a commencé à chanter dès l'âge de 11 ans dans la célèbre troupe Oyiwane de l'école Toudou d'Agadez. Ousseini Tari né à In Yalwa (Maradi), il est instrumentaliste Kalangu et a joué dans l'ensemble Gurmi du CCOG et l'orchestre Super Bonkaney de Boureima Disco. La chanteuse Ramatou Hassane née à Dosso, choriste danseuse évolue quant à elle dans la compagnie Shawa de Maïmouna Na Delou et enfin le percussionniste de calebasse Tahirou Hima né à Winditan (Tillabéri) lui a évolué dans le groupe Marhaba de Fati Mariko.

Les compositions musicales de Sogha sont issues d'un savant dosage des rythmes traditionnel et moderne obtenus à partir des instruments comme la guitare basse électrique quatre cordes, la guitare solo électrique six cordes, la luth traditionnel monocorde ou "Kuntigui", la calebasse percutée avec des bagues et un tambour "Kalangu". Les thèmes abordés portent entre autres sur le désert et de sa beauté notamment, l'amour, le cousinage à plaisanterie et l'unité nationale, etc.

Le groupe Sogha, pur produit artistique nigérien, a bénéficié de ce fait d'un parcours intéressant vu son jeune age: Il a ainsi représenté le Niger aux 5èmes Jeux de la Francophonie. Il avait pour cela suivi un stage de six mois au CFPM-Taya, et a été encadré par des experts nationaux et internationaux comme Souley Dodo, Chef de Musique des Forces Armées Nigériennes, le Maestro malien Boncana Maïga, M.Philippe Conrat, directeur du Festival Africolor, etc. Le groupe Sogha a en outre été invité à la Ve édition du Festival Tumbuktu au Canada en juin 2006, il a participé en octobre 2006 au Festival Wed-Bindé au Burkina Faso, puis à la XIe édition des Nuits Atypiques de Koudougou et au Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie (SITHO) de Ougadougou en novembre 2006 et le 18 décembre 2006 au Festival Kara da Kiashi de Zinder. Ce parcours témoigne de l'ardeur au travail, de l'amour de la musique et du dynamisme de ce groupe.